7.12.05

Message personnel

Ce post s'adresse à Julia, demoiselle aussi inconnue que mystérieuse : je ne sais pas si ton invitation fermière était sérieuse ou pas, mais moi, en tout cas, je serai plus que méga motivé pour venir te faire un p'tit coucou, à toi et à tes potes néléfants et gnous. Le truc, c'est que tu n'as pas laissé d'adresse mail où je pourrai te joindre et que donc, je m'en trouve for marri.

Donc si un jour, par le plus grand des zazards, tu reviens sur ce site pourri et que tu ne serais pas contre l'idée de voir débarquer un mec qui mange beaucoup et qui fait des blagues pas toujours drôles, serait-il possible que tu m'écrives à bitorigolo@yahoo.fr, afin que nous puissions échanger nos points de vue sur la traite des phacochères et accessoirement de ta vie à la ferme de Martine.

Merki !!

Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 05:04

. . . . . . . . . .


7.11.04

Allez... au revoir !

Je ne sais pas si tu le sais, mais c'est très compliqué d'écrire son dernier post. Beaucoup plus que je ne le croyais en tout cas. C'est un peu comme laisser partir quelqu'un auquel on tient : au moment des adieux, on a plein de choses à lui dire, mais finalement, rien ne sort. Parce qu'on ne sait pas vraiment par quoi commencer. Ou parce qu'on ne sait pas comment les lui dire. Ou parce qu'on sait que c'est de toute façon déjà trop tard. Là, en l'occurrence, c'est juste que je ne sais pas comment finir cette histoire. C'est toujours difficile de mettre un terme à une expérience partagée avec quelqu'un. Même si on voudrait que ça continue, on ne fait malheureusement pas toujours comme on veut dans la vie.

C'est marrant, ce blog m'aura accompagné pendant la période la plus kiffante de toute ma courte vie. Tu as eu de la chance finalement. Si si, c'est vrai, même pas de la blague. Quand j'y pense, j'ai rarement pleuré sur mon sort et je ne me suis pas souvent plaint sur ce blog. Pas tant parce que j'avais des scrupules à le faire, mais tout simplement parce que je n'avais pas de raison de le faire. Je ne t'ai pas tout raconté, mais depuis septembre 2003, j'ai vécu des tas de trucs incroyables et rencontrés plein de gens géniaux. C'est marrant, pour tous mes petits camarades, cette période a été plus ou moins moisie. Il faut croire que j'ai eu droit à quelques privilèges. En même temps, il faut bien reconnaître que je me suis aussi bien bougé le cul pour ne pas laisser passer une occasion de vivre une expérience nouvelle et tripante. C'était mon nouveau credo. Un mélange de plein de credi en fait (un credo, des credi), pour vivre la vie comptant et content (alors là, je dois dire que je ne suis pas peu fier de cette phrase, qui est au jeu de mots ce que Kyo est à la chanson française, pour un dernier post, c'est pas mal, je m'en vais la tête haute) : "Carpe diem", "Vivre la vie à fond les ballons" "Mieux vaut vivre de remords que de regrets"… j'en passe et des pires. En gros, dès qu'il y avait moyen de faire quelque chose que je pourrai ensuite te raconter avec plus ou moins d'emphase, je me jetais à l'eau. D'ailleurs, quand j'y pense, ce blog m'a peut-être permis de faire des trucs que je n'aurai peut-être pas osé faire sans. Hin hin... A creuser. Pour les rencontres, c'est un peu plus compliqué. Il faut être deux pour ce genre de choses… On va donc dire que j'ai eu de la chance. Beaucoup de chance même, dans certains cas.

Malheureusement, malgré toute ma bonne volonté, là, je dois bien me rendre à l'évidence, cruelle et implacable : tout ça est derrière moi et je retourne peu à peu à une vie vide. Vide de gens et vide de sens. C'est un fait. Un de plus, rien de plus. J'ai retrouvé tous mes potes de Lyon, et ça me fait plaisir et on rigole bien et c'est la fête, mais bizarrement, j'ai l'impression de déjà les connaître par cœur, de déjà tourner en rond avec eux, de jouer pour la deuxième fois la représentation que nous avions donnée le trimestre dernier, avec didascalies mais sans coup de théâtre. Donc forcément, je m'emmerde. Les seuls changements un tant soit peu notables par rapport à l'année dernière sont les histoires dignes des "Feux de l'amour" qui font leur apparition au sein de ma bande. Sauf que pour le coup, je m'en serai bien passé parce qu'il n'y a rien de plus relou et explosif que des tensions sexuelles à l'intérieur d'un groupe… Et quand, en plus, je sers de psychologue officiel à tout ce petit monde, c'est la goutte d'eau qui met le feu aux poudres.

En parlant de poudre et même si ça n'a aucun rapport, je travaille beaucoup aussi. Ça n'arrange rien à l'histoire. Tu pourrais avoir du mal à le croire, mais c'est pourtant vrai. Ma bellle école de management a, semble t-il, resserré les vis et l'impact sur mes vices à moi n'est pas négligeable. Je ne sais pas si c'est parce que je vieillis inexorablement, mais je ne fais plus autant la chouille qu'avant et, surtout, je ne bois plus autant qu'avant. Et c'est bien là tout le drame. Qu'est-ce qu'une bellle école de management sans ses écoliers bourrés ? Elle est en train de perdre son âme, c'est moi qui te le dit. Mais, du même coup, moi aussi, et c'est ça le pire. Dire qu'il y a encore seulement quelques mois, je sortais du boulot à 17h pour aller au pub où je buvais mes six litres de bière comme du petit lait. Tout ça me paraît tellement loin…

Voilà donc où j'en suis aujourd'hui. Pas de temps pour poster de trépidantes aventures qui, de toute façon, n'existent pas. C'est légèrement déprimant, je ne te le cache pas. Donc, comme le dit l'adage, je prends mon mal en patience. Le seul truc qui me motive un tant soit peu, c'est la perspective de torcher mon école en six mois et de repartir en stage juste après. A l'étranger. Ou de prendre une nouvelle fois des vacances pour partir. A l'étranger. C'est là où c'est le plus marrant, il n'y a pas photo. En parlant de photos, tu peux aller jeter un coup d'œil ici. A défaut de post sur le sujet…

Je te donne donc rendez-vous Place des grands hommes, pas dans dix ans, mais dans plus ou moins six mois. En attendant, prends soin de toi et n'oublie pas de bien te brosser les dents au moins deux fois par jour avec un dentifrice recommandé par l'UFSBD sinon, ça vaut pas.

En te remerciant.
Bito


Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 22:33

. . . . . . . . . .


18.10.04

Non mais waou, t'y crois toi ??!!

Attention, ici, bientôt, (peut-être), un post.

(si si, c'est possible...)

(faudrait quand même pas que vous me viriez de vos favoris...)

(je ne m'en remettrais pas...)

(oui, je sais, j'en suis réduit à faire du teasing, c'est pathétique...)

(ahlala, je ne suis plus que l'ombre de moi-même...)

(si c'est pas malheureux...)


Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 15:37

. . . . . . . . . .


14.1.04

Fermeture provisoire pour cause de fermeture définitive

Non, ne t’affole pas, je rigole, Saperlipopette n’est pas prêt de fermer. Je ne voudrai quand même pas décevoir et attrister les sept lecteurs qui me lisent hebdomadairement. Non, c’est juste que comme je suis en stage à l’étranger et que je suis un gros lourd de base qui aime bien embêter les gens pour qu'ils changent tout le temps leurs URL alors qu'ils ont sûrement mieux à faire, je me suis permis de créer un nouveau blog entièrement consacré à ma vie passionante, excitante et trépidante au sein de la perfide Albion, un peu comme au bon vieux temps du germanique et mythique Gottferdom.

Alors si tu veux suivre mes folles aventures au pays du cheedar en tube, c’est this way !!

Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 15:14

. . . . . . . . . .


5.1.04

Merry Christmas and Happy New Year !

Pour fêter Noël et la nouvelle année dignement et pour prouver à certaines que je ne suis pas un menteur mais bel et bien une star de haute volée, voici trois petits cadeaux qui enchanteront les plus petits comme les plus grands.

C’est par là, par là et encore par là

Encore tous mes meilleurs vœux pour 2004 !


Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 18:00

. . . . . . . . . .


1.1.04

Banane

Comme il est de rigueur en pareille occasion, je te souhaite, très cher Lecteur, une très bonne année 2004, pleine de bonheur, de joie et de gaieté.

Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 12:46

. . . . . . . . . .


11.12.03

You've got mail

Hier, dans ma boîte aux lettres, j'avais deux courriers pour moi. L'un m'a fait rire, l'autre moins...

On va commencer par le pas drôle : une lettre de l'établissement français du sang !!!! Oh mon Dieu, rien que le logo sournoisement appliqué sur l'enveloppe me l'a glacé (mon sang, il faut suivre...) Et la lecture de la missive n'a rien arrangé, bien au contraire : ce cher établissement se permet de me signaler que j'ai une anomalie sérologique SANS GRAVITE (s'empressent-ils de rajouter, de peur que je me suicide directement après) que je dois vérifier auprès d'eux, mais pas tout de suite, on a le temps, il faut pas se presser, dans un mois minimum, y a pas le feu au lac et pis on préfère attendre pour voir si c'était juste une anomalie sérologique SANS GRAVITE ou si c'est un truc qui est en train de me tuer à petit feu... Donc voilà, réponse dans quelques temps.

Sinon, la drôle, c'est une carte postale de Valeo. Pour les ignards, Valeo est un célèbre équipementier automobile chez qui j'ai postulé pour un stage. Oui, j'aurai bien voulu bosser pour un équipementier automobile, et alors ??!! On a vu plus sot comme métier (comme goûteur de croquette pour chiens, j'ai vu ça à la télé la dernière fois et j'avais oublié de t'en parler, alors que vraiment, c'était à mourir de rire, les mecs avaient fait BAC+5 minimum pour avouer devant une caméra de télévision que lorsqu'ils bossaient, ils n'étaient plus vraiment des hommes, mais plutôt des chiens !!! Un grand moment !!) Donc oui, j'aurai bien voulu, mais eux non. Vu qu'ils m'ont jeté comme une crotte. Mais comme c'est des américains hyper hypes (oui, en plus j'avais postulé dans leur filiale aux USA, ça va, c'est bon...) et que envoyer une lettre, c'est fastidieux et coûteux, et bah ils m'ont envoyé une carte postale de refus. Au recto, un petit gamin dans une voiture avec un message à la con ("When was your last thrill ??!!" Quand est-ce que t'as grave kiffé pour la dernière fois ?) Au verso, le texte, qui est exactement le même que pour une lettre de refus, mais c'est un autocollant directement collé sur la carte postale. C'est pratique, économique et bien kitch. J'adore !!!

Enfin bon, en même temps, je m'en fout qu'ils m'aient jeté parce que j'ai finalement trouvé un stage (non, il n'est jamais trop tard) Je m'en vais donc rejoindre les vainqueurs de la dernière coupe du monde de rugby (non mesdemoiselles, je ne vais pas en Nouvelle-Zelande) pour bosser dans le département finance de la filiale anglaise de Renault. Rien que ça !! Bon, ok, c'est pas vraiment Renault, c'est Renault Véhicules Industriels. Bon, ok, c'est pas à Londres, c'est dans un petit bled à 50km au nord de la capitale. Ok, ok. Mais bon, en même temps, j'ai survécu 6 mois à vendre des appareils pour vieux dans un encore plus petit bled en Allemagne alors après ça, je peux te dire que ce stage, ça va être un stage de rêve !!

Ce magnifique post t'est offert par Bitorigolo @ 15:35

. . . . . . . . . .